Photos de Flickr

AETHINA THUMIDA

SHB Italy Sept2014 Calabre 14 small Fiche technique du parasite dans notre rubrique sanitaire rubrique  » SANITAIRE « 

Situation au 10 octobre 2014

Les contrôles se poursuivent dans les ruchers italiens situés en Calabre et dans les régions avoisinantes. Au 10 octobre, A. tumida a été observé dans 18 ruchers. Tous ces ruchers ont été détruits. Plusieurs autres ruchers ont été examinés (83 dans la zone de protection, 49 complémentaires dans la zone de surveillance et 52 en dehors de la zone de surveillance), ne révélant pas la présence du petit coléoptère de la ruche. Ces observations sont particulièrement encourageantes puisqu’elles montrent que l’infestation est, à ce jour, concentrée dans une région limitée de Calabre. La localisation exacte des 18 foyers  VOIR CARTE  CI DESSOUS. Les zones de protection (20 km) et de surveillance (100 km) autour des foyers sont indiquées dans les cartes 1 et 2 (mises à jour par les autorités italiennes le 9 octobre 2014).

Des informations sont également disponibles sur le site du laboratoire italien de référence pour les maladies des abeilles.

 

Carte 1 : Localisation des foyers d’infestation par A. tumida en Italie (09/10/2014)

Point rouge : Foyer

Point vert : investigation sans détection d’A. tumida

 

Carte 2 : Zones de surveillance d’A. tumida en Italie (09/10/2014)

Point rouge : Foyer

Point vert : investigation sans détection d’A. tumida

 

Points de situation antérieurs

Situation au 1er octobre 2014

Au 1er octobre 2014, 16 ruchers ont été identifiés porteurs de A. tumida dans la région de Calabre dans le Sud de l’Italie. Parmi les nouveaux ruchers infestés, l’un était particulièrement infesté d’adultes et de larves. Uniquement des adultes du coléoptère ont été observés dans 13 ruchers. La localisation exacte des 16 foyers et la date de leur confirmation sont disponibles sur ce lien. Les zones de protection (20 km) et de surveillance (100 km) autour des foyers sont indiquées dans les cartes 1 et 2 (produites le 2 octobre 2014). On peut constater sur ces deux cartes que 57inspections de ruchers n’ont pas conduit à identifier la présence d’A. tumida (20 dans la zone de protection de 20 km, 8 dans la zone de surveillance de 100 km et 29 au Nord de la zone de surveillance)

Situation au 30 septembre 2014

A ce jour, 13 foyers d’infestation par le petit coléoptère de la ruche, Aethina tumida, ont été mis en évidence dans le Sud de l’Italie. Depuis la situation précédente, c’est la première fois, depuis le premier foyer, qu’une infestation par des larves d’A. tumida a été mise en évidence (donc deux foyers avec présence de larves identifiés au total à ce jour). La localisation exacte des treize foyers et la date de leur confirmation sont disponibles sur ce lien.

Situation au 29 septembre 2014

A ce jour, 4 foyers d’infestation par le petit coléoptère de la ruche, Aethina tumida, ont été mis en évidence dans le Sud de l’Italie. Le quatrième foyer est distant d’environ 6 km du premier. Par rapport à la situation précédente les deux nouveaux foyers sont situés à Gioa Tauro et Rosario. Dans ces foyers, seuls des adultes d’A. tumida ont été détectés. La localisation exacte des quatre foyers et la date de leur confirmation sont disponibles sur ce lien. Des contrôles menés dans les provinces voisines de Crotone et de Vibo Valentia se sont tous révélés négatifs (absence d’A. tumida).

Situation au 22/09/2014

Un second foyer d’infestation par le petit coléoptère de la ruche, Aethina tumida, a été mis en évidence dans le Sud le l’Italie le 17 septembre 2014.

Du 16 au 18 septembe 2014, une équipe composées d’apiculteurs, de biologistes et des services vétérinaires italiens a visité cinq ruchers, tous proches de l’endroit où A. tumida a été détecté la première fois le 5 septembre. Dans ces cinq ruchers, entre 20 et 50% des colonies ont été visitées dans le but de détecter la présence d’A. tumida. Dans chacun des ruchers, des pièges ont été installés après les visites. Ces pièges, de type Shäfer et al. permettent de capturer les adultes du petit coléoptère de la ruche.

Des adultes d’A. tumida ont été détectés le 17 septembre dans un rucher situé à 2 km du premier point de détection (voir carte). Sept adultes ont été collectés à l’occasion de cette première visite. Le lendemain, les 41 colonies du ruchers ont été visitées. De nouveaux coléoptères adultes (18) ont été collectés dans 12 colonies. Aucune larve d’A. tumida n’a été observée dans ces colonies. Le rucher devait être détruit dans les jours suivant la visite.

Au cours de cette deuxième visite,  des adultes de coléoptères ont été collectés par seulement deux pièges. Ceci démontre qu’il est donc crucial d’inspecter les colonies pour détecter visuellement A. tumida. Chaque cadre doit être examiné avec soin et rapidement. En effet, les coléoptères adultes n’aiment pas être exposés à la lumière, ils courent donc très rapidement sur les cadres et sont assez facilement observables si l’observateur est attentif.

 

Ces résultats préliminaires semblent montrer que les pièges sont moins efficaces pour la detection des adultes que l’inspection visuelle des colonies, notamment lorsque le nombre d’adultes d’A. tumida est très faible. Il est donc primordial de procéder à des inspection visuelles des colonies.

Les autorités italiennes poursuivent le recensement et l’inspection de tous les ruchers dans une zone de 20 km autour des deux premiers foyers et une surveillance programmée est mise en place dans une zone de 100 km autour des foyers (basée sur le risque et sélection aléatoire de ruchers dans un premier temps).

 

 

Remerciements

Nous tenons à remercier les autorités italiennes pour la mise à disposition de ces informations sur l’infestation par A. tumida

Comments are closed.