Photos de Flickr

L’abeille

La Colonie d’Abeilles

Une reine, mère de chaque abeilles. Elle pond tout l’année (sauf l’hiver) jusqu’à 2000 œufs/jour.

Elle assure la cohésion de la colonie, sa présence est vitale.

reine-apinature4

 

L’abdomen de la Reine est plus développé que celui des ouvrières.

Ce sont 10 000 à 80 000 ouvrières suivant la saison qui assurent le travail quotidien de la colonie : elle deviennent tour à tour nourrices, nettoyeuses, bâtisseuses, butineuses et gardiennes.

 

Des Faux-bourdons encore appelés « Mâles de l’abeille, il ne sont présents qu’au printemps et en été, pour féconder la reine;

La ruche peut contenir pendant cette période de 2000 à 2500 mâles.

L’abdomen du faux-bourdon est très volumineux, il se distingue par ses yeux composés.males apinature

Les Activités

Une dure Vie de Labeur

abeilles apinature4

 Nettoyeuse

Durant les 3 premiers jours de sa vie, la nettoyeuse prépare les alvéoles pour la ponte de la reine.

Nourrice

Du 3 ème au 15 ème jour, la nourrice secrète la gelée royale :

– utile au développement des larves,

– distribuées par échanges buccaux aux autres abeilles (trophallaxie),

– alimente et soigne la reine en formant la « cour de la reine »

Ventileuse

du 8 ème au 20 éme jour, la ventileuse régule la température du nid à couvain à 35°C. Pour élever la température, elle consomme du miel et libère de la chaleur en ventilant.

Cirière

Les glandes cirières sont aux nombre 4 . Leurs développement chez l’abeilles ouvrières est optimale du 8 ème au 18 ème jour. La cirière sécrète des écailles de cire, matériau de construction des alvéoles hexagonale d’une architecture bien définie. Cette cire qu’elle recueille à l’aide de ses pattes est malaxeée grâce à ses mandibules; Ces alvéoles construites contiendront soit du miel, soit du pollen, soit du couvain. La cirière opercule l’alvéole de miel quand sa teneur en eau baisse (18-20%). La production de cire a  lieu au printemps et en été.

 

 

 des Abeilles

abeilles apinature 4

Receveuse

La receveuse est une abeille qui participe aux travaux de stockage des aliments apportés par les butineuses/ C’est une fonction qui peut se réaliser à la fin du stade cirière. elle reçoit par trophallaxie le nectar de la butineuse qui régurgite le contenu de son jabot. Elle entrepose le nectar dans une alvéole et manipule une goutte de nectar pendant 15 mn en étalant la goutte entre sa tête et ses pièces buccales, le nectar ainsi travaillé s’assèche et se charge d’enzyme. Elle le dépose ensuite dans une alvéole qui est operculée; elle reprend aussi le chargement en pollen, elle y ajoute du nectar et de la salive pour humidifier les pelotes, qu’elle tasse dans les alvéoles. Le pollen se transforme en « pain d’abeilles » plus digeste et non périssable.

Butineuse

A partir du 20 ème jour .

Le butinage est la dernière tache de l’ouvrière dan le temps, hors mis  sa fonction de gardienne suivant le besoin de la colonie .  Le nectar est transporté dans le jabot (20 à 40 mg ), le pollen transformé en pelotes est transporté dans les corbeilles situées sur la 2 ème paire de pattes. (10 à 30 mg) butineuse récolte le miel, le pollen ou l’eau, souvent l’abeille meurt d’épuisement de retour à la ruche.

Gardienne

A partir du 20 éme jour, après l’activité de récolte ( ou en son absence), la gardienne riche en venin, surveille l’entrée de la ruche à l’affût des ennemis(guêpe, frelons,…). Elle examine les abeilles qui rentrent en contrôlant leur odeur (d’appartenance à la ruche).