Photos de Flickr

Miel

 Le Miel , Trésor de la Nature…..

Le Miel est un don de la nature que les êtres humains utilisent depuis 9000 ans. Cet élément précieux usé par les Egyptiens, les Grecques et les civilisations les plus anciennes, est très bénéfique tant pour le corps que pour la peau. Parmi les innombrables usages thérapeutiques du miel, l’une des principales reste ses propriétés antiseptiques et antibiotiques de par son Ph acide. Certaines caractéristiques du miel lui confèrent un pouvoir antibactérien important. Sa viscosité, par exemple, limite la dissolution de l’oxygène, assurant ainsi une meilleure oxygénation des tissus. D’autre part, sa faible concentration en protéines empêche les bactéries de croître correctement. Avant l’apparition des antibiotiques, le miel était souvent utilisé dans le monde médical. Il était par exemple employé comme agent antiseptique pour la guérison des infections et pour soigner en douceur verrues, boutons d’infections et furoncles. Durant la Première et la Seconde guerre mondiale, il était utilisé pour accélérer la cicatrisation des plaies des soldats. Néanmoins, précisons que, pour l’instant, aucune étude scientifique ne s’est penchée sur l’effet antibactérien du miel. Il a également largement été utilisé en tant que cicatrisant et, enfin, comme produit de beauté chez les Romaines et les Grecques qui prenaient des bains au lait et au miel pour tonifier leur visage.

 

 

Ainsi, les glucides du miel sont en majorité le fructose (38%) et le glucose(31%). Ces glucides sont très facilement assimilables par les cellules de l’organisme qui peuvent en tirer le carburant nécessaire à leur fonctionnement. Dans l’Antiquité par exemple, les athlètes buvaient de l’eau miellée pour recouvrer rapidement leur force. Sucre à part entiére, le miel contient une multitude d’oligoéléments qui lui donne des vertus énergétiques uniques, ou presque. Il est d’usage d’agrémenter une bonne tisane d’une cuillère à soupe de miel pour soigner un vilain rhume. Loin d’être un reliquat de coutumes désuètes, ce geste est au contraire plein de bon sens ! En effet, il semblerait que le miel diminue l’adhérence des bactéries , les empêchant ainsi de se fixer et de proliférer. Ainsi, le miel aide à atténuer les maux de gorge et, dans le cas de toux sèches, à fluidifier le mucus.

 

En plus de fournir de l’énergie, de lutter les bactéries et d’adoucir les maux de gorge, le miel agit également sur la sphère digestive !Il possède des propriétés diurétiques, laxatives et aide à lutter contre les constipations passagères. Il serait également efficace contre les infections de l’estomac et de l’intestin.

Le miel, grâce à ses sels minéraux, aide à la croissance en favorisant la rétention du calcium et du magnésium et aide à combattre l’anémie en favorisant la production de globules rouges. C’est ainsi un aliment à privilégier chez les enfants.

  • Le Miel a un pouvoir sucrant 50% supérieur au sucre blanc
  • Dans votre alimentation, remplacez avantageusement le sucre par le miel